• Accueil
  • > La sculpture- Art citoyen

La sculpture- Art citoyen

crteetdiv082008141.jpg
De plus en plus de communes organisent leur symposium de sculpture, et cela n’est pas une mode mais correspond à une réalité profondément humaine, cet Art a un rôle politique fondamental aujourd’hui, aujourd’hui le Paragone (parallèle des arts)* s’est inversé. (Et Vernon laisse à Giverny le soin d’organiser la biennale de sculpture…)
Si de plus en plus de lieux accueillent ces manifestations, c’est qu’ils correspondent à un besoin, une nécessité cuisante aujourd’hui. Notre cyber civilisation entraîne chacun de nous dans un espace virtuel, 3d, vide de toute réalité, de toute matière.
La sculpture propose une Esthétique qui ramène l’homme dans son propre espace, lui permet d’échapper aux pouvoirs des cybers manipulateurs, lui rend son espace, sa liberté. La sculpture est l’Art le plus ancien qui existe, ELLE PRECEDE LE DESSIN, EST A L’ORIGINE DE L’ECRITURE (cf. l’étymologie des mots « Scribe » et « Sculpteur») ELLE A PERMIS A L’HOMME DE TRANSCENDER LA PAROLE, DE DEPASSER L’EPHEMERE POUR INSCRIRE SON EXPRESSION DANS L’ESPACE, LA MATIERE ET LE TEMPS

LE PARAGONE* S’EST INVERSE : Si De Vinci s’interrogeait sur la place de la sculpture dans la hiérarchie des arts parce que le médium ne faisait pas appel à la perspective- noble exercice de l’esprit humain, l’homme du 21ème siècle lui ne sait plus que déformer l’espace. J’ai constaté que les très jeunes enfants, avant d’aborder à l’école, le dessin et l’écriture savent encore appréhender les volumes, mais dès leur entrée en cp, c’est terminé, ils ne sculptent plus, ils dessinent sur l’argile. A partir de là il leur faudra des années, s’ils y parviennent un jour, pour pouvoir de nouveau s’exprimer en volumes, et cela leur demandera un effort intellectuel considérable car la culture de l’image aplatit notre perception du monde. Le sculpteur fait ce travail énorme, celui de se réapproprier la maîtrise de l’espace et de la matière, pour offrir à tous une Esthétique pleine et vraie.
Voilà pourquoi de nombreuses communes accueillent des sculpteurs et organisent leur symposium, accueillent le seul Art capable d’éveiller leurs habitants, de solliciter leur présence, leur écoute du monde, dans sa réalité. La sculpture a un rôle politique profond, essentiel aujourd’hui, je souffre de voir cet Art abandonné aux mains de politiques réactionnaires et phallocrates, juste capables de le détourner à leurs profits pour en tirer un peu de gloire, et le rabaisser au rang d’un artisanat muet et servile.
Merci de me soutenir afin que la sculpture puisse véritablement jouer son rôle dans notre région, dans les écoles, qu’elle ne soit plus, entre autre, le parent pauvre de la peinture. Que les femmes aient les moyens de l’aborder hors de tout sexisme, qui se manifeste souvent par l’interdiction des outils pneumatiques ou simplement électriques sur symposium. Il est assez évident que refuser le progrès ne peut que les pénaliser. Surtout merci de permettre à de nouveaux artistes de déployer leur Œuvre dans nos paysages. Merci enfin de me répondre, car crier dans le désert, à force, ça fatigue !

*Paragone = Le parallèle des Arts, ce terme désigne une enquête lancée au début du Cinquecento par l’humaniste Benedetto Varchi ( 1503-1565)

Laisser un commentaire